Stéphane Malbec-Garcia

Stéphane Malbec-Garcia Fenton

Après des études littéraires (un troisième cycle d’histoire et de sciences politiques) et des études de piano, Stéphane Malbec-Garcia se tourne vers le chant en entrant au Conservatoire de Bordeaux où il fait ses premières armes vocales.

Quelque temps plus tard, la rencontre avec Jocelyne Taillon est décisive, qui lui permet de progresser dans la connaissance et la maîtrise de sa voix. C’est la grande alto française qui l’adresse à Michel Sénéchal, qui accompagne aujourd’hui encore son développement vocal.
Stéphane Malbec-Garcia a également participé à des cours d’interprétation avec Montserrat Caballé
et Ilena Cotrubas.

Il remporte plusieurs prix nationaux et internationaux (à Luxembourg notamment où il remporte le premier prix de Concours International Européen des jeunes solistes).

Il a par ailleurs été sélectionné comme boursier du Cercle Lyrique Richard Wagner pour un projet de récital de chant français à Bayreuth.

Son répertoire comprend les ténors de l’opérette classique : Bobinet dans La Vie Parisienne, Grenicheux dans Les Cloches de Corneville, Pâris dans La Belle Hélène, Piquillo dans La Périchole, le Prince Fritellini dans
La Mascotte, autant de personnages qu’il incarne sur différentes scènes françaises.

Il a fait ses débuts dans l’oratorio avec le Requiem de Mozart et la Messa di Gloria de Puccini à Bordeaux.

Il chante aussi les rôles de Nadir dans Les Pêcheurs de Perles, Basilio dans Les Noces de Figaro, Ottavio dans Don Giovanni et Pedrillo dans L’Enlèvement au Sérail.

Au Théâtre impérial de Compiègne, il interprète en novembre 2004 le rôle de Domenico dans Haydée d’Auber (mise en scène de Pierre Jourdan).

On a pu l’entendre récemment à la Salle Cortot dans un récital d’airs d’opéra français présenté par Michel Sénéchal.

On vient de l’entendre dans La Veuve Joyeuse (Coutançon) à Toulon. Parmi ses projets : Les Saltimbanques à Avignon, Turandot (Pong) et La Belle Hélène (Pâris) à Toulon, Les Caprices de Marianne de Sauguet à Dijon, L’Enlèvement au Sérail (Belmonte) et Don Giovanni (Don Ottavio) au Festival de Saint Céré.